Sri Lanka

  

RÉPUBLIQUE SOCIALISTE DÉMOCRATIQUE DE SRI LANKA 
ex CEYLAN

"Perle  tombée de  l'Inde", à une cinquantaine de km, dans l'Océan Indien.



1. Beruwala



Beruwala




2. Dickwella


Dickwella

3. Hambantota
village de pêcheurs
            Chris nous relate  maintenant sa pêche aux sables dans cette île 
                     du 18 novembre au 29 novembre 2015.
           Je lui laisse donc le clavier. On le suit...depuis Lyon.



      Nous partons pour 11 jours visiter une petite partie du SRI LANKA,  île de l'océan Indien. Un premier vol de 7 h jusqu'à Dubaï et ensuite 4 h 30 pour le second vol pour Colombo la destination finale.
Notre guide Tara nous attendait à l'aéroport de Colombo; il va nous accompagner  pendant ses 11 jours.

      Après une nuit de repos à Sigiryia, le triangle culturel de cette île, notre première visite : le Rocher du Lion :  piton rocheux au milieu de la plaine, (300 m de haut) où se dressait le palais royal du roi KASYAPA 1er (473-491) une forteresse imprenable, classée au patrimoine mondial de l'Unesco. Pour accéder au plateau nous devons gravir 1300 marches avec déjà une chaleur de 30°. Avant de redescendre une petit souvenir de ce palais : 

4. Sigiriya










   Nous effectuons, pendant notre séjour des visites de temples Hindous et Sri lankais, marchés locaux, plantations de thé,  d'un jardin d'épices avec son magasin de médecine ayurvédique etc...etc...

     A la fin du séjour, nous disposons de 3 jours entièrement libres. J'avais pris contact avant de partir avec un chauffeur de taxi qui fait également guide et surtout qui parle français, pour me rendre sur les plages de la région.
Pour ce premier jour, avec quelques passionnés, notre guide Yvan nous amène à RATNAPURA la capitale du saphir au SRI LANKA.

      Nous nous rendons sur les lieux d'extraction de ces pierres précieuses après avoir traversé des rizières.
       Les mineurs font un puits en bordure de la rivière Wey Ganga qui coule 10 ou 12 m en contre bas; quand le terrain le permet, au fond du puits, ils creusent une galerie sur quelques mètres pour continuer à exploiter les alluvions.








        Ils lavent le sable au fur et à mesure dans une batée faite en feuilles de palmier tressées et ne gardent que les graviers où peuvent se cacher plusieurs variétés de saphir et topaze .....avec un peu  de chance.


Bassin de lavage
Puits d'extraction voisin
                            5. Batugedara
Un peu de sable sorti des batées.










Nous repartons après avoir acheté 
quelques saphirs.
Bonne affaire ou pas
l'avenir nous l'apprendra!




Le ''Géant bleu d'Orient'', plus gros saphir trouvé,
 fait près de 466 carats.

        Le lendemain nous partons dans le sud, accompagné d’Yvan. Je descends jusqu'à Tangalle, 150 km, pour trouver une plage où le sable contient du grenat.

NOTA: comme ici les plages ne portent pas de nom.,  pour la localisation  des sables rapportés, j'ai choisi le nom de la ville la plus proche.

6. Plage de Netolpitiya










                                7. Plage de Tangalle
      Je descends dans la région de Tangalle, 150 km, pour trouver une plage où le sable contient du grenat. Après avoir bien cherché, nous trouvons notre plage. Au premier abord je suis un peu déçu de ne trouver que quelques traces, mais en creusant sur 10 cm, je me réjouis, ils sont là sur une épaisseur de 5 cm.







8. Plage de Matara

photo web











                            9. Plage de Merisa













                          10. Plage de Unawatuna

Photo du web
Unawatuna 1






                                     11. Plage de Hikkaduwa








Plage de Hikkaduwa bis





Hikkaduwa bis

                           12. Plage de Balapitiya











                                      13. Plage de Induruwa

        Particularité de cette plage:  elle possède une nurserie de tortues de mer, que nous visitons ; à la sortie nous ressentons un petit malaise,. En effet, je trouve que cet endroit ressemble davantage à un lieu ''attrape touristes'' plutôt qu'à un établissement ayant pour vocation de sauvegarder ces animaux .
















                                         14. Plage de Mahagoda
Plage avec de belles zones de magnétite







  Ici vers 17 h 30 la nuit commence à tomber, nous faisons retour à Kalutara, à notre hôtel.
  Rendez vous est pris pour le lendemain avec la partie Nord de l’île .

15. Plage de Mouth Lavinia







16. Plage de Colombo










17. Plage de Uswetakeiyawa





17.1








17.2

17. 2

17. 2

17. 3


18. Plage de Négombo

Très belle plage ou nous assistons à la remontée d'un filet de pêche.
Le sable est ici de belle qualité :grenats mélangés à la magnétite.




                         




                        19. Plage de Daluwakotuwa









20. Plage de Marawila Church









21. Plage de Chilaw






Le quatrième et dernier jour à l'hôtel Kamili Beach à Kalutara il nous faut préparer les valises pour le retour. Juste avant je me rends de bonne heure sur la plage de l’hôtel où se trouvent des zones avec des grenats ainsi que de toutes petites zones de sable à magnétite.

22. Plage Kamili à Kalutara




plage de l'hôtel

Kalatura 1.
Kalatura 1.


Kalatura 1


Kalatura 2.

Kalatura 2.

Kalatura 2.








Kalatura 3.

     Il faut que j’arrête, sinon les valises ne supporteront pas le vol de retour. J'ai pu ramener 28 kg de sables. Mes valises ne s’en remettront pas; chaque bouteille de ½ litre pèse en moyenne 800 g voir plus si c'est de la magnétite ou du grenat.


        Petite anecdote : en passant les divers contrôles de police à l'aéroport de Colombo,
 un fonctionnaire a trouvé bizarre ces bouteilles à l'intérieur, on me fait ouvrir la valise, il ne comprenait pas ce que faisait tant de bouteilles de ½ litre dans une valise; il a fallu expliquer dans un anglais très, très rudimentaire que j'étais un collectionneur de sable. Vues les expressions de son visage, je pense qu'il doit se dire ''ce touriste est fou''.

    C'est un pays que nous avons beaucoup apprécié. 
    Nous en garderons un très bon souvenir.



Textes et photos  Christian Vie 

  Merci pour ce partage qui contribue:
 à développer la présentation des sables de l'Océan Indien...
                     et ma collection de sables.

Pour les photos des sables, je n'ai pas pu transmettre leur couleur réelle.
 Ils sont en général, plus jaune, ou plus orangé à l'oeil nu.



23. Bentota.









1 commentaire:

  1. bravo Christiane et Chris pour ce reportage qui me confirme que j'irai visiter ce pays
    Christiane (myrtille)

    RépondreSupprimer